Soupe Tom Kha Kaï

La soupe Tom Kha Kaï, c’est l’un des plats les plus célèbres de la cuisine thaï, un pur délice totalement addictif, ici adapté en recette Thermomix et avec des ingrédients facilement dénichables.

Evidemment, si vous avez facilement accès à une épicerie asiatique, je ne saurais que vous conseiller de remplacer le gingembre par du galanga, et d’ajouter 2 feuilles de combawa ou de citronnier dans le bouillon dès le début de la cuisson.

En tout cas, à moins que vous détestiez les saveurs asiatiques, testez absolument cette recette. Tout le monde tombe sous le charme de cette superbe harmonie de saveurs. C’est un must pour un dîner de copains !

A propos du bouillon : bien sûr, vous pouvez tout à fait faire cette recette en mode « express » en utilisant un cube de bouillon de volaille. Mais, ce qui améliorera le plus le goût et la qualité nutritionnelle de cette soupe, à mon humble avis, c’est que vous fassiez votre bouillon de poulet maison. Avant de s’y mettre, on a généralement tendance à penser qu’il faut être dingue et très désoeuvré ou s’appeler Alain Ducasse pour faire son bouillon. Mais en fait non… même si ça fait bizarre la première fois, quand on est moyennement branché barbaque, de se faire offrir par son boucher une énoooorme tête de fémur de boeuf. En fait je m’y suis mise à un moment où, galvanisée par la nécessité viscérale de faire tout mon possible pour améliorer la santé de mon petit de deux ans, j’avais mis ma petite famille au régime GAPS (un régime dont le but est de « réparer » les intestins et de rééquilibrer la flore intestinale, et qui repose en grande partie sur les bouillons). Bref, ça m’a permis de renouer avec cette pratique ancestrale qu’on retrouve dans toutes les gastronomies du monde, en perte de vitesse à cause des bouillons-cube bourrés de trucs vraiment pas recommandables. Nos grands-mères savaient que le bouillon était un reconstituant hors pair : c’était un remède proposé pour tout un tas de maladies et ça l’est encore dans beaucoup de cultures du monde. Car non content d’être une base incontournable de la cuisine, le bouillon maison est une vraie mine de bienfaits, notamment de par sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Et ne le dégraissez-pas : c’est le gras qui véhicule le goût, et si vous avez choisi une viande élevée au grain, au grand air sans antibiotiques, le gras du bouillon contient des oméga 3, des vitamines et mille autres trésors. Franchement, rien de bien sorcier pour faire son bouillon maison et passer ainsi pour un grand chef. Il suffit de :

  1. Acheter un poulet entier ou des cuisses de qualité top ou lieu des habituels blancs de poulet, en bonus la viande sera plus tendre
  2. Prévoir du temps, disons 2h30 préparation de 20mn comprise (moi je fais généralement mon bouillon la veille, dans la foulée du dîner, et il mijote pendant la soirée.
  3. A cru, prélever un maximum de viande sur le poulet ou sur les cuisses. On peut utiliser cette viande au lieu des blancs dans cette soupe Tom Kha Kaï ou la conserver pour une autre recette.
  4. Mettre les os, la peau et autres chutes de viande dans un grand faitout ou une cocotte. Ajouter des aromates (le plus important c’est le poulet, pour le reste on fait avec ce qu’on a ! Idéalement une carotte en rondelle, un oignon piqué d’un clou de girofle, 1 c. à c. de sel, quelques grains de poivre, un bouquet garni, et éventuellement quelques légumes qui trainent dans le frigo, genre du vert de poireau ou un reste de bouquet de persil plus très frais…
  5. Ajouter 1,5 l d’eau environ et laisser mijoter deux bonnes heures tranquillement, puis filtrer. Evidemment, la carotte, les petits bouts de viande restés accrochés aux os et les éventuels légumes sont à garder pour les manger !

Et hop, un bouillon génial, qui rendra top tous vos plats mijotés, risottos, soupes et veloutés. J’en garde généralement une partie au frigo pour utilisation sous 5 jours, et je congèle le reste en bacs à glaçons.

Alors, tenté(e) de vous lancer dans le bouillon ? Racontez-moi si vous vous y mettez !

Et si vous testez la recette de Tom Kha Kaï aussi bien sûr, n’oubliez pas d’attribuer vos étoiles !

4.8 from 12 reviews
Soupe Tom Kha Kaï
 
Préparation
Cuisson
Temps total
 
Auteur:
Portion(s): 4 pers. (plat) ou 6 (entrée)
Ingrédients
  • 1 gousse d'ail
  • 1 échalote
  • 4 cm de gingembre frais (ou, mieux, de galanga - à dénicher en épicerie asiatique)
  • 2 ou 3 tiges de citronnelles, écrasées au pilon pour en libérer les arômes (ou 3 c. à s. de citronnelle coupée surgelée : il y en a chez Picard !)
  • 3 c. à s. de nuoc mam
  • 800 g de lait de coco (2 boîtes "standard" de 400ml)
  • 700 g de bouillon de poulet (ou 600g d'eau + 1 cube de bouillon de poulet)
  • 2 ou 3 blancs de poulets (ou 4 cuisses, à désosser)
  • Une belle poignée de champignons shiitake ou de champignons de Paris
  • 1 c. à c. de purée de piment
  • 1 citron vert bio
  • Quelques brins de coriandre fraîche
Instructions
  1. Placez 1 gousse d'ail épluchée dans le bol du Thermomix et hachez 3 secondes / vitesse 8.
  2. Ajoutez 1 échalote et hachez 4 secondes / vitesse 5.
  3. Ajoutez le gingembre épluché en coupé en rondelles de 2-3 mm, la citronnelle, 3 c. à s. de nuoc mam, 800 g de lait de coco et 700 g de bouillon de poulet.
  4. Lancez la cuisson 15 mn / 100° / sens inverse / vitesse mijotage et enchainez immédiatement sur l'étape suivante.
  5. Pendant que le bouillon chauffe, coupez le poulet en fines lamelles ou en dés de 1,5 cm de côté.
  6. Lavez les champignons et coupez-les en lamelles.
  7. A la fin de la minuterie, mettez le poulet et les champignons dans le bol. Réglez 15mn/ 100°/ sens inverse / vitesse mijotage.
  8. Pendant ce temps, lavez et séchez la coriandre. Prélevez le zeste du citron vert, puis pressez-le. Taillez le zeste en fins filaments.
  9. A la fin de la cuisson, vérifiez que le poulet est cuit (le temps de cuisson varie énormément en fonction de la taille de vos morceaux. Si besoin, prolongez la cuisson !) Diluez 1 c. à c. de purée de piment (+ ou - selon les goûts) dans le jus du citron vert et ajoutez le tout à la soupe. Répartissez dans des bols.
  10. Parsemez de coriandre fraîche et de zestes de citron vert, et servez bien chaud.
  11. Le Tom Kha Kaï s'accompagne généralement de riz, ce qui en fait un plat unique consistant.
 

N'hésitez pas à commenter mes recettes Thermomix !

29 Commentaires

  1. Suzy

    Bonjour 
    Tu me donnes envie de tenter de faire mon bouillon! Ce que tu congeles dans le bac à glaçons: un cube congelé  équivaut à un cube « industriel » c’est ça ? Mais dans ta recette on peut mettre carrément du bouillon pur sans le couper avec de l’eau?
    Je vais en Thaïlande en mai, je vais tester cette soupe avant!
    Encore merci et bonne journée 

  2. Lyse

    Ah non Suzy, les cubes de bouillon industriel sont des espèces de « méga concentré » de bouillon déshydraté. En général 1 cube + 500ml d’eau permet de « reconstituer » 500g de bouillon. Dans ma recette, c’est 500ml de vrai bouillon (donc un bon nombre de glaçons !). Bon en vrai, je fais moi-même des bouillons assez concentrés pour éviter d’avoir des litres ensuite à stocker (je mets juste assez d’eau pour bien recouvrir les différents ingrédients du bouillon + quelques centimètres pour supporter l’évaporation pendant 2h), du coup par exemple quand une recette requiert 500 ml de bouillon je mets 300ml de mon bouillon et 200ml d’eau. C’est vraiment au jugé avec ce genre d’ingrédient, ça ne changera jamais la texture d’une recette, juste le goût, donc on peut prendre pas mal de liberté qui à renforcer ensuite l’assaisonnement si on trouve que c’est un peu fade. A part ça… profite bien de ton voyage en Thaïlande (je suis jalouse comme un pou ;-))

  3. Tom

    J’ai testé cette recette déjà 2 fois et c’est un pur plaisir ! Je conseille ! Une association de saveurs très fine et qui explose en bouche.
    Merci !

  4. cath44

    Bonjour,
    Mon fils m’a réclamé une recette chinoise … Pour changer du riz cantonais, j’ai fait la votre… Nous en avons mangé hier soir et ce midi … Un pur régal !
    Merci beaucoup.

  5. vinay

    Bravo pour cette recette au thermomix ! Tu as sûrement raison pour le bouillon, mais j’ai des doutes sur la qualité du nuoc mam

  6. fiona

    Soupe faite avec des crevettes….. délicieux ! ! (bouillon préparé avec la tête et carcasse des crevettes)
    Ce bloc est fabuleux,  bravo et merci de nous faire partager tout cela.

  7. Lyse

    Waou Fiona, avec les crevettes et leur bouillon maison tu as donc mitonné un superbe Tom Yam Kung ! La classe ! Merci pour ton mot gentil sur le blog, ça me fait très plaisir.

  8. Lyse

    Tu as des infos pas jojo Vinay sur le nuoc mam ? Il me semblait que c’était un produit plutôt sain, à base de petits poissons fermentés dans une saumure (à condition bien sûr de le choisir de bonne qualité !), certes très salé mais ici les 3 cuillères à soupe servent à saler toute la recette donc pas de souci.

  9. Lyse

    Mais de rien Cath44, très contente que ça vous ait plu ! C’est vrai que ça change du riz cantonais, bien plus de saveurs !

  10. Lyse

    Ca ne m’étonnes pas que tu aies apprécié Tom (Kha Kaï) (désolée c’était trop tentant !)

  11. Marion

    Recette testée ce soir, résultat fabuleux!!!
    Je referais sans aucun doute! 20mn de mijotage en plus (pour cause d’apéro qui profitait), du coup un poulet très très tendre.

    Une première pour moi la réalisation du bouillon maison, j’en referai pour manger en style « ramen », avec juste quelques nouilles et un peu de chou chinois.
    Merci beaucoup pour cette découverte!

  12. Nathalie

    Un délice ! Tout le monde s’est régalé et mon mari a même préféré cette version par rapport à celle de Thaïlande (qui contient toujours des gros morceaux qui ne se mangent pas).
    Le piment est très bien dosé pour la quantité également.

  13. Lyse

    Haha ! Je n’ai pas (encore :-)) eu le privilège de goûter le Tom Kha Kaï dans son pays d’origine, mais effectivement apparemment en Thaïlande d’après ce que j’ai lu en mettant au point la recette, on met et on laisse dans la soupe au moment du service de gros morceaux de galanga, des tiges de citronnelle juste écrasées, des piments entiers… il faut trier. Ca évite de manger trop vite… mais je suis du même avis que ton mari, je trouve que ce genre de tâche perturbe trop la dégustation ! En tout cas, merci beaucoup Nathalie pour ton retour !

  14. Mélanie

    Digne de mon resto thaï préféré! Je filtre la soupe au bout des 15 premières minutes car j’ai un gros problème avec la mastication de la citronnelle, très filandreuse.
    J’ai raté mon bouillon maison, il était très fade… J’ai sûrement mis trop d’eau, en plus j’ai couvert la casserole, les goûts ne se sont donc pas concentrés.

  15. Lyse

    EN ThaÏlande ils servent la citronnelle mais personne ne la mange, on fait le tri dans le bol ;-). Pour ton bouillon je suis surprise, il y a assez peu d’eau déjà par rapport à bien des recettes, et oui il faut couvrir que ça mijote tranquillement sans trop demander d’énergie ! Ca ne serait pas juste un problème de sel ?

  16. Simon

    Bonne recette! Pleine de saveur. Par contre je n’ai pas trop aimé le zeste de citron coupé en fines lamelles… la prochaine fois, je laisserai en gros morceaux, pour pouvoir les enlever plus facilement avant de manger.

  17. Lyse

    En effet Claire si tu n’aimes pas manger le zeste c’est une bonne idée de simplement le laisser infuser avant de le retirer. En fait, traditionnellement les thaï servent la soupe avec tous les condiments à l’intérieur mais ne les consomment pas. Chez nous en général on n’aime pas trop devoir trier dans l’assiette, et si les zestes sont tous petits ça devient carrément mission impossible 😉

  18. Nicolas

    Excellente recette. J’ai rajouté en même temps que le poulet, une carotte coupée en rondelles, et du brocoli coupé en tout petit bouquets. Les légumes restent croquants !

  19. Audrey

    Bonjour, une question bête pour le bouillon, si je fais un pot au feu, puis-je congeler un peu du bouillon ou cela ne sera pas assez concentré ? Merci

  20. Caro

    Wouah!!! Elle est juste délicieuse cette soupe!!! Elle donne envie de voyager
    Merci pour ta recette et j’ai déjà envie de la refaire pour impressionner mes amis et ma famille

  21. Lyse

    Caro merci, je suis très heureuse que cette soupe t’ait faite voyager…. et fasse bientôt voyager ceux qui te sont chers ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notez cette recette: